Actualites

F.JACQUIN Louis Massignon , hôte de l'étranger, 137 p. , Chemins de dialogue ed/ 2016 . Ce petit livre propose une initiation à la vie et l'oeuvre de l'islamologue à travers de longues citations de ses écrits. Le lecteur est ainsi plongé dans l'univers spirituel et intellectuel du savant et du croyant, qu'illustrent ses recherches, ses amitiés, ses engagements et ses combats pour la justice et la paix. Ces pages n'ont été possibles que grâce à la publication des Ecrits Mémorables (2 volumes, coll. Bouquins, Robert Laffont, 2009) auxquels elles renvoient constamment.

Disparition d'Herbert Mason

Herbert Mason II (1932-2017), éminent universitaire, traducteur, écrivain et poète américain, s'est éteint soudainement, le premier de l'an à Newburyport MA, USA. Il fut Professeur émérite et détenteur de la Chaire d'histoire et de pensée religieuse William Goodwin Aurelio à l'Université de Boston ainsi que le dernier Président de l'Association des Amis de Louis Massignon (Paris).

Il traduisit et édita en anglais les quatre volumes De la Passion d'al-Hallaj : Mystique et martyr de L'islam, ouvrage majeur du professeur au Collège de France et islamologue catholique, Louis Massignon. Il y consacra treize ans de sa vie. Le célèbre historien des religions, Huston Smith écrivit à ce propos : « L'original en français de ce travail est resté pendant près d'un siècle un modèle quant à la manière dont le savoir occidental peut éclairer une culture étrangère, sans condescendance, ni altération. Sa traduction anglaise est un des sommets de ce siècle en matière de détermination dans la conduite d'un projet scientifique et humaniste ». Mason réalisa aussi une version abrégée du volume 1 de cette œuvre, publication qui remporta un vif succès. Il poursuivit par la traduction d'une sélection d'essais critiques de Louis Massignon, sous le titre Témoignages et réflexions sur Louis Massignon. Son livre, Massignon. Chronique d'une amitié continue à faire connaître la pensée de Louis Massignon auprès du public anglophone. Sa pièce de théâtre La mort d'al-Hallaj fait partie du cursus scolaire américain et fut joué en public, contribuant à nous rapprocher de la figure de ce mystique du Xe siècle.

Herbert Mason vécu longuement en France et en Irlande et voyagea beaucoup en Europe, au Maghreb, au Moyen Orient et au Japon. Ses livres, des écrits scientifiques mais aussi des poèmes et des romans, ont été traduits dans de nombreuses langues, notamment le français, l'allemand, l'espagnol, l'arabe, le persan, l'urdu et le japonais.
Son récit en vers Gilgamesh, une interprétation de l'ancien poème épique sumérien, transcende les frontières des générations, des langues, des religions et des époques. De son amitié avec le peintre italien Dino Cavallari et de leur commun intérêt pour l'histoire de l'antique Proche Orient naquit une œuvre comportant soixante-dix illustrations de Dino Cavallari avec, en exergue, un nouveau poème de Mason relatant le voyage de Gilgamesh sur le fleuve des Enfers. Ces peintures furent exposées à la Galerie Lee à Paris, en 2011. Le livre de Mason, lui, fit partie des finalistes pour le Prix national du Livre 1971 et demeure un best-seller aux Etats-Unis.

Lui survivent, sa femme, Jeanine Young-Mason, ses enfants Cathleen Mason, Paul Mason, Sarah Mason et leur famille, ses beaux-fils, Scott Angell, Gregg Angell et Glenn Angell et leur famille ainsi que sa sœur, Sarah Nelson et sa famille

Il est enterré au cimetière Mt. Auburn de Cambridge, MA, USA. Un service commémorera sa vie et son œuvre au mois d'avril. Sa famille, ses amis et ses collègues préparent un Prix international de l'écriture en son nom.

Louis Massignon. Ecrits mémorables, 2 volumes sous coffret, tome I, 926 p., tome II, 1 016 p., collection "Bouquins", Robert Laffont, mai 2009.

Textes établis, présentés et annotés sous la direction de Christian Jambet, par François Angelier, François L'Yvonnet et Souâd Ayada.

 







Le dialogue islamo-chrétien en questions,
dimanche 8 septembre 2013





10h30 - 12h




Hommages à Louis Massignon

Bibliothèque nationale de France - Vendredi 26 octobre 2012

Compte-rendu de la rencontre à la BNF par Maurice Borrmans

lire également le texte intégral de la communication

Université catholique de Milan - 31 octobre 2012

Compte-rendu de la rencontre de Milan par Maurice Borrmans


Pordic

Evocation de Massignon à Pordic

 

Le Père Jean-Jacques Pérennès de l'IDEO du Caire, fait le bilan de l'apport du grand orientaliste en matière de promotion des relations islamo-chrétiennes. Il anticipe par là les avancées de Vatican II. Selon l'auteur: "Pour certains, Massignon allait trop loin, surtout sur le plan théologique. Le recul actuel permet de dresser un bilan serein et de mesurer les fruits de ses intuitions".

lire l'article

Simon Mastrangelo

"Etude comparative sur la réception de l'oeuvre de Louis Massignon. Les perspectives de Jacques Berque, Henry Corbin, Edward Said, Ali Shariati et Jacques Waardenburg"

Mémoire de maîtrise de Simon Mastrangelo, soutenu à l'Université de Genève le 12 février 2013

Trois articles du Père Borrmans parus ou à paraître dans les Cahiers pour la Terre Sainte (Chevaliers du Saint Sépulcre) :

- Louis Massignon et Jérusalem
- Louis Massignon et Hébron, al-Khalîl
- Louis Massignon et Nazareth, le lieu du « Fiat »

à télécharger ici

Article de Gaële de La Brosse " Louis Massignon pèlerin ", Pèlerin n° 6785, décembre 2012

Un colloque en l'honneur de Louis Massignon à la Bibliothèque de France (26 octobre 2012)

A l'occasion du cinquantenaire de la mort de Louis Massignon (1962-2012) et pour saluer l'important dépôt des archives Louis Massignon que vient de faire la famille à la Bibliothèque nationale de France de Paris (Bibliothèque François Mitterrand), l'Association des Amis de Louis Massignon, en collaboration avec les responsables culturels de celle-ci, a voulu célébrer ce cinquantenaire en y organisant un « après-midi d'étude » intitulé « Louis Massignon hier et aujourd'hui » dont bénéficia une bonne centaine de participants, au Petit Auditorium (Hall Est).

Un colloque en l'honneur de Louis Massignon à l'Université catholique de Milan (31 octobre 2012)

Le Département des Sciences Religieuses de la Faculté des Lettres et de Philosophie de l'Università del Sacro Cuore de Milan a voulu célébrer le cinquantenaire de la mort de Louis Massignon en lui consacrant, le 31 octobre 2012, un « après-midi d'étude » en sa Cripta Aula Magna où se sont retrouvées plus de 120 personnes pour mieux le connaître et le comprendre.

Memorial celebration of the fiftieth anniversary of the death of Louis Massignon

A Memorial Mass in the Melkite Catholic tradition to honor the fiftieth anniversary of the death of the French Catholic scholar and spiritual mystic, Louis Massignon will be celebrated at St. Pauls Catholic Parish, 29 Mt. Auburn St. in Cambridge, MA at 3 pm on Sunday October 14, 2012.
Louis Massignon (1883 - 1962) was a pioneer in Interfaith Dialogue, founder of the Badaliya Prayer Movement in 1934 in Cairo, Egypt and renowned as an Islamist and exceptional scholar of the Muslim world. Many have called Massignon a prophet in his time and in this fiftieth year anniversary of the Vatican II Council some have pointed to Massignon's influence on the documents dedicated to other religions, especially Islam. As a gifted linguist skilled in semitic languages and as an intense spiritual seeker, he chose to worship in the Melkite Catholic tradition in order to pray in Arabic.
Although Christianity was born in the Holy Land, or the Middle East, most Christian churches in this country are called "Western" because their roots are in western Europe and their traditions reflect the cultures of the German, Irish or Italian immigrants who founded them.
The Greek Catholics or Byzantine Catholics ( from Byzantium, the ancient name for Constantinople) have their roots in the Middle East and continue to reflect the Eastern culture of the Holy Land, Jerusalem, where Christ founded His Church, Antioch, where the name Christian was first used and Damascus, where Saint Paul was converted. Because their ways reflect this "Eastern" culture, they are called "Eastern" Churches.
Greek Catholics in the Middle East were also nicknamed "Melkite" because they followed the faith of the Byzantine emperor, or "melek".
The Eastern Churches today belong to several different traditions and communions. The Catholic Communion embraces all the Eastern Catholic Churches and the Roman Catholic Church which includes the "Melkite" liturgical tradition that we will experience at St. Pauls Catholic Church in Cambridge on Sunday October 14, 2012 at 3 pm.
Our celebrant will be Reverend Phillip Raczka, Rector of Annunciation Melkite Catholic Cathedral in West Roxbury, MA and Vicar-General of the Melkite Diocese, and our own St. Pauls Adult choir will guide us in joining in the Eastern chant that accompanies this liturgical tradition.
A reception following the Mass in DiGiovanni Hall will include a photo retrospective of Louis Massignon and a tribute to the 10th anniversary of the Badaliya USA as well as reflections by our guests,

Reverend Sidney Griffith, professor of Syriac and Christian Arabic in the Department of Semitic and Egyptian Languages at the Catholic University of America, Washington, DC. His areas of research are Oriental Christian Patrology and Christian Theology in Arabic. His most recently published book is: The Church in the Shadow of the Mosque: Christians and Muslims in the World of Islam (Princeton, NJ: Princeton University Press, 2007); forthcoming from the same press is, The Bible in Arabic: The Scriptures of the 'People of the Book' in the Language of Islam..

Mr. Christian Krokus, Ph. D. Assistant Professor in the Department of Theology/Religious Studies at the University of Scranton in PA. He completed his dissertation at Boston College in December of 2009 entitled, Faith Seeking Understanding: Louis Massignon's (1883-1962) Catholic Conversation with Islam.

 

Professor David Pinault

Islam and the Struggle for Religious Pluralism in Pakistan.

London, Equinox, 2008.

Parution de la Correspondance Claudel - Massignon (édition de Dominique Millet-gerard)
Gallimard - Les Cahiers De La Nrf

Cinquante-septième pèlerinage islamo-chrétien des Sept dormants d'Ephèse à Vieux-Marché (Côtes d'Armor) 23 et 24 juillet 2011

Le thème de la rencontre du samedi après-midi était celui de la Fraternité universelle.

Dans ce lieu où Louis Massignon avait inauguré, en pleine guerre d'Algérie, ce pèlerinage, quatre intervenants furent conviés à traiter du sujet, dans la ligne de leurs recherches touchant au dialogue islamo-chrétien. Patrick Léger, président du Comité des Sept Saints, souligna en son introduction que, chez Louis Massignon, le thème de la fraternité se prolongeait généralement par « au service d'une paix sereine, dans la justice ».

Il revenait à un membre de l'Association des amis d'évoquer l'engagement du grand islamologue au service de ses frères musulmans. Françoise Jacquin rappela les axes de ses interventions, en référence à trois maîtres, Abraham, Charles de Foucauld et Gandhi qui orientèrent ses combats dans le sens de l'hospitalité, de la compassion et de la non-violence. Il est frappant que malgré les distances temporelles et spatiales , Louis Massignon les considérait tout aussi proches de lui, l'un comme l'autre.
Michel May
, psychologue, parla ensuite d'un autre maître de la tolérance interreligieuse, le philosophe Ephraïm Lessing, qui écrivit , au XVIII° siècle, une pièce surprenante ; « Nathan le sage » où il fait dialoguer un juif, un chrétien et un musulman au temps de Saladin.
John Tolan
, professeur à l'université de Nantes, emmena ensuite l'auditoire en un passionnant parcours d'interprétation littéraire et iconographique de la célèbre rencontre entre François d'Assise et le sultan Al Malik Al Kamil. Cet épisode qui aurait eu lieu à Damiette en 1219 sera une source constante d'inspiration pour Louis Massignon : c'est là qu'en 1934, il projeta la fondation de la Badaliya.
Enfin Ahmed Bouyerdene, déjà auteur de deux remarquables ouvrages, Abd el Kader ou l'harmonie des contraires et Abd el Kader par ses contemporains, brossa un portrait très attachant de la grande figure de l'émir « modèle pour une fraternité adamique ». Le jeune et brillant algérien est sur le point soutenir une thèse sur « la période française de l'émir (1848-1852) », à l'Université Marc Bloch de Strasbourg.
Les débats qui suivirent ces exposés furent dirigés par un fidèle ami des rencontres de Vieux Marché, l'universitaire rennais Hamid Tahiri. Plus de cent personnes, d'âge et d'origine fort diverses firent preuve d'un intérêt soutenu fort sympathique. Au premier rang avaient pris place, dès le début de l'après-midi, le nouvel évêque de Saint Brieuc, Mgr Denis Moutel, et le président du Conseil Breton du Culte Musulman, Mustafa Arslan entre qui des échanges fructueux purent avoir lieu.
Le pardon du lendemain fut présidé par Mgr Barbarin, primat des Gaules, entouré d'une dizaine de concélébrants. Il insista dans son homélie sur le don de la miséricorde, le nom même de Dieu, qui devrait rapprocher dans une même action de grâces juifs chrétiens et musulmans. Malgré un temps froid et pluvieux, un grand nombre de fidèles se pressait à l'extérieur de la petite chapelle. Tout le monde se rendit alors en procession et en chantant à la fontaine aux sept trous où la sourate 18 fut psalmodiée en arabe par Hamid Tahiri. Du lait et des dattes furent ensuite largement distribuées. Après le méchoui qui rassembla plus d' une centaine de convives, Mgr Barbarin se prêta avec chaleur et simplicité à un feu de questions sur le dialogue interreligieux. Quelques traditionnalistes tentèrent d'intervenir à l'intérieur de la chapelle où se déroula la rencontre.

Alex Zito

Prosperity and Purpose, Today and Tomorrow: Shaykh Ahmadu Bamba and Discourses of Work and Salvation in the Muridiyya Sufi Order of Senegal.

Doctoral Dissertation, Boston University, January 15, 2012.

Inspired by the research methodology and spirit of Louis Massignon, this dissertation investigates the life, teachings and legacy of a modern apotropaic saint, Ahmadu Bamba (1853-1957).

LA MÉDITERRANÉE DES SEPT DORMANTS

du 21 octobre au 24 novembre 2011

Vernissage le jeudi 20 octobre à 19h

à la Chapelle des Pénitents Noirs [Centre d'Art]
Les Aires Saint Michel 13400 Aubagne
04 42 18 17 26 / www.aubagne.fr

Une exposition organisée dans le cadre de la 18e édition des Rencontres d'Averroès : « L'Europe et L'Islam, la liberté ou la peur ? » (http://www.rencontresaverroes.net/)
Coproduite par Espaceculture_Marseille & l'association ERMES, sur une idée originale de Manoël Pénicaud

En partenariat avec la Ville d'Aubagne et la Communauté d'Agglomération du Pays d'Aubagne, et avec le soutien de la Commission Européenne.

Article paru dans La Provence du 24 octobre 2011

Télécharger le dossier de presse

Edition en livre de poche du livre de Christian Destremeau et Jean Moncelon aux éditions Perrin, collection tempus - 2011. Parution initiale en 1994 aux éditions Plon.
L'autre visage de Louis Massignon par Laure Meesemaecker, préface de Ghaleb Bencheikh, Ed. Via Romana, 2011 179 p.

Olivia Luce

Les Intellectuels Musulmans a Paris - une etude de Leur Contacts avec le Metropole, 1930-1962

Doctoral Dissertation in progress

57ème pèlerinage Islamo - Chrétien

Consultez et téléchargez ici le programme du 57ème pèlerinage Islamo-chrétien à Vieux-Marché les 23 et 24 juillet 2011

Le samedi 23 juillet à 15H00, Françoise Jacquin, de l'association des amis de Louis Massignon, parlera de « Louis Massignon et la Fraternité Universelle ».

Manoël Penicaud

Le Réveil des Sept Dormants
Anthropologie d'un pélerinage islamo-chrétien en Bretagne.

Thèse soutenue à l'Université d'Aix-Marseille, 9 décembre 2010, 464 p. ( 613 p.avec les annexes).

Christian S. Krokus

Faith Seeking Understanding : Louis Massignon (1883-1962) Catholic Conversation wirth Islam

Boston College, December 2009, 352 p

Louis Massignon, Badaliya - au nom de l'autre (1947-1962), présenté et annoté par Maurice Borrmans et Françoise Jacquin, 400p 39€, éd. du Cerf, janvier 2011.

En arabe, badaliya signifie « remplacement, échange avec un soldat tiré au sort ». Le mot désigne l'attitude qui consiste à se mettre à la place de l'autre, à donner sa vie pour lui. Cette offrande de soi pour ses frères en Islam, Louis Massignon (1883­-1962) en fit l'idéal de toute sa vie. Alors qu'il renaît à la foi chrétienne en Orient, au cours d'un voyage d'études à Bagdad, le célèbre orientaliste devint, en 1947, l'inspirateur d'une association de prière aux dimensions internationales, la Badaliya, dont il demeura, jusqu'à sa mort, l'infatigable animateur.
Les quinze lettres annuelles et les quatre-vingt-onze convocations mensuelles de la Badaliya constituent autant d'invitations à une véritable consécration qui ne soit pas évasion compas­sionnelle, mais sommation d'incarnation dans l'actualité la plus contemporaine. Le contexte dramatique de la décolonisation exige des engagements en faveur d'une « paix sereine entre chrétiens et musulmans », particulièrement en Orient et en Afrique du Nord. Il fallait qu'un dialogue authentique puisse enfin se construire, dans le respect de la « parole donnée ». Les membres de la Badaliya s'y consacrent dans « la prière, la charité, la sanctification personnelle en vue du témoignage ».
Diaire incomparable qui permet de suivre les événements et les conflits de l'époque, mais aussi - génie de Massignon - de s'initier à une lecture mystique de l'histoire, ces précieux documents livrent quinze années d'une aventure spirituelle singulière. Encadrés par une longue introduction présentant la genèse du projet, dès 1912, et par des témoignages, ils permettent de saisir la fécondité de cet « esprit de Badaliya ». Aucun texte n'avait encore permis de pénétrer aussi profondément au coeur même de la spiritualité et des combats de Louis Massignon, qui demeure, encore aujourd'hui, un maître pour notre temps.

Jacques KERYELL, Louis Massignon, la grâce de Bagdad, Pierre Téqui 2010, 278p, 22 €

Cet ouvrage de Jacques Keryell , déjà auteur de plusieurs livres sur Louis Massignon, ne peut être qualifié de « nouveau », car il reprend l'essentiel d'une de ses publications antérieures, Jardin donné, Louis Massignon à la recherche de l'Absolu (1993, ed. Saint Paul , épuisé) . Néanmoins l'auteur prolonge ses deux « approches » biographique et spirituelle par un essai de synthèse intitulé d'un terme bien massignonien « une courbe de vie » . Il tente une présentation - plutôt un survol - des grands thèmes d'études, d'engagements ou de méditation de Louis Massignon: défi de concision dans un corpus énorme et foisonnant . Il y ajoute une précieuse chronologie biographique mais les commentaires de certains événements font redondance avec ce qui a été dit précédemment.

Laure Meesmaecker

Louis Massignon au jardin de la parole

Thèse soutenue en Sorbonne le 26/11/2003

Le succès du film Des hommes et des dieux, véritable phénomène de société, interpelle les Amis de Louis Massignon , tant s'en dégage la convergence entre le projet de Christian de Chergé et les objectifs de la Badaliya tels que louis Massignon les expose dans ses innombrables Lettres et convocations ( à paraître en janvier 2011, Ed. du Cerf, collection Patrimoine).

Déjà deux analogies frappantes marquent l'itinéraire de ces deux hommes. Tout d'abord , en leur jeunesse, ils vivent, dans des circonstances différentes, une inoubliable expérience de « suppléance » ( badaliya en arabe), sauvés de la mort grâce à une intervention musulmane. Ensuite leur vocation se développe dans un contexte de violences dont sont en premier lieu victimes les fils derniers-nés d'Abraham.

"En ce 48ème anniversaire de la mort de Louis Massignon qui, solidaire des chrétiens arabes, a consacré sa vie à la réconciliation des peuples et des cultures au Moyen-Orient, alors qu'à Bagdad des dizaines de chrétiens sont les victimes innocentes de fureurs fratricides entre citoyens irakiens, l'Association des Amis de Louis Massignon entend rappeler à tous ce message, toujours actuel, que celui-ci n'a cessé de répéter, en son temps, "en vue d'une paix sereine entre les croyants de toutes traditions religieuses": "Nous devons intensifier notre supplication vers Dieu, par la médiation de Notre Dame, pour hâter la Paix... Pour cela, nous avons le devoir de multiplier les oeuvres de miséricorde, spirituelles et matérielles, nous unissant à nos amis musulmans... C'est sur l'Hospitalité sacrée que tous, finalement, nous serons jugés" (7.9.1956)".
Dans la collection de poche Tel, les éditions Gallimard viennent de republier, le 2 mars 2010,  l'œuvre maîtresse  de Louis Massignon La passion de Husayn ibn Mansûr Hallâj - martyr mystique de l'Islam exécuté à Bagdad, le 26 mars 922. La figure de Hallâj est centrale dans la vie de Louis Massignon  à la fois sur le plan intellectuel  et sur le plan spirituel. De 1907, année où il  choisit  d'en faire l'objet  de sa thèse de doctorat,  jusqu'à   sa mort en 1962 , Louis Massignon ne cessa d'approfondir ses recherches à son sujet  Par ailleurs , Hallâj fut pour lui un guide spirituel,  « le plus beau  cas de passion humaine que j'eusse encore rencontré, une vie tendue toute entière vers une certitude supérieure ».


Ces quatre volumes reprennent à l'identique (moins quelques planches)  la dernière édition de Gallimard 1975  et portent sur :
Vol. I.  La vie de Hallâj, 708 pp. (dont 3 pages recto verso de cartes), 12 €
Vol II. La survie de Hallâj, 517 pp., 10 €
Vol III. La doctrine de Hallâj, 386 pp., 9 €
Vol IV Bibliographie. Index, 330 pp.,  8 €

Le journal de Jean Amrouche

Les lecteurs de Paul Claudel, André Gide et François Mauriac connaissent bien la voix de Jean Amrouche (1906-1962) qui leur a consacré, dans les années 50, de longs et fructueux entretiens (Que ne l'a-t-il fait pour Massignon ?). Ils connaissent sans doute moins bien la vie et l'oeuvre de ce kabyle catholique, Normalien, poète et essayiste, animateur de revues qui vécut au plus près la réalité du Maghreb colonial, les tensions d'une double culture et les souffrances de la décolonisation (il fut même radié, un temps, de son poste à la radio parisienne pour soutien à la future Algérie indépendante). C'est tout l'intérêt de ce Journal intime d'Amrouche (1928-1962) publié par les éditions Non Lieu avec une présentation de Tassadit Yacine Titouh, d'éclairer cette vie et de permettre de mieux envisager ces questions difficiles. Louis Massignon y apparaît trois fois : à propos de la discipline quotidienne du diaire, d'une possible résonance entre l'orientaliste et le poète anglais Gerard Manley Hopkins (traduit par G.Cattaui, ami de Massignon) et d'une conférence de 1955, à laquelle a assisté Jean Amrouche.

C'est en 1954 que Louis Massignon greffa une rencontre islamo-chrétienne sur le pardon breton voué aux Sept Saints Dormants d'Ephèse, près de Vieux Marché (Côtes d'Armor). Il fut frappé par la similitude entre la Gwerz (veille mélopée en breton) chantée lors de ce pardon multiséculaire et annuel et la sourate XVIII du Coran, « Al Kafh » (la Caverne), sur laquelle il a écrit que c'était la vision de l'Apocalypse en islam. Il y vit la communion possible entre chrétiens et musulmans autour d'une même foi en une vie après la mort alors que se déroulait la guerre de décolonisation en Algérie. Face à ces évènements tragiques et sanglants, lui, le disciple de Gandhi, apôtre de la non-violence, fit de ce pèlerinage le lieu d'une rencontre pour une paix sereine entre Islam et Occident. Depuis sa mort, cette rencontre islamo-chrétienne a perduré sans interruption jusqu'à aujourd'hui.
Nous donnons ici un texte de Geneviève Massignon, ethnolinguiste et fille du grand islamologue. C'est, en effet, elle, au cours de ces
enquêtes en pays breton, qui découvrit le lieu-dit des Sept Saints et en fit part à son père. Ce texte, écrit pour les 25 ans de la rencontre islamo-chrétienne, donne de nombreuses informations sur le culte des Sept Saints en islam et en chrétienté et en retrace les premières années.
Lire le texte de Geneviève Massignon
Les Jeudis de l'IMA.

Un espace de réflexion et de débat autour des cultures du monde et des savoirs du monde arabe.
« Louis Massignon, un interprète de notre temps ».

Ecoutez l'émission sur le site de France Culture

A l'occasion de la publication des Ecrits mémorables, les auteurs de l'ouvrage : Christian Jambet, philosophe, spécialiste de philosophie islamique, François Angelier, producteur à France Culture, Souâd Ayada, philosophe et arabisante, François L'Yvonnet, philosophe et animateur du débat, évoquent la figure du grand islamologue et l'actualité de sa pensée.

Article paru dans le journal Le Figaro daté du 4 juin 2009 : Louis Massignon : quand la mystique inspire la politique
Lire l'article

Article paru dans le journal Le Monde daté du 11 juin 2009 : "Ecrits mémorables", de Louis Massignon : Massignon au feu de la foi
Lire l'article

Le mardi 30 juin, à l'occasion de la publication des "Écrits mémorables", l'émission "Tout arrive", sur France Culture, a reçu, entre 12h50 et 13h30, François L'Yvonnet et François Angelier (co-éditeurs des "Écrits mémorables"). Outre une évocation de la vie et de la pensée de Massignon, deux archives INA ont été diffusées, concernant les Sept Dormants d'Éphèse et l'apparition mariale de Lourdes.
Médiéviste de renommée internationale, spécialiste des questions religieuses (sainteté, mystique, eschatologie), André Vauchez publie, aux éditions Fayard, une biographie de saint François d'Assise : François d'Assise entre histoire et mémoire. L'épisode célèbre de l'ordalie de Damiette l'amène à citer Louis Massignon (p.147) en son texte "Mystique chrétienne et mystique musulmane" (Ecrits Mémorables I, Laffont "Bouquins", p.128).

Edition bilingue français-persan du Dîwän de Hallâj

A l'occasion de l'édition bilingue (français-persan) du Dîwân de Husayn Mansûr Hallâj (1) traduit du français en persan par Jalal Alavinia à partir de la traduction de l'arabe en français de Louis Massignon, l'Espace Culturel Lettres Persanes a organisé une soirée d'hommage à Louis Massignon, le mardi 16 février 2010, à la Maison des Associations du 12ème  arrondissement de Paris.