Autres nouvelles

Disparition d'Herbert Mason

Herbert Mason II (1932-2017), éminent universitaire, traducteur, écrivain et poète américain, s'est éteint soudainement, le premier de l'an à Newburyport MA, USA. Il fut Professeur émérite et détenteur de la Chaire d'histoire et de pensée religieuse William Goodwin Aurelio à l'Université de Boston ainsi que le dernier Président de l'Association des Amis de Louis Massignon (Paris).

Il traduisit et édita en anglais les quatre volumes De la Passion d'al-Hallaj : Mystique et martyr de L'islam, ouvrage majeur du professeur au Collège de France et islamologue catholique, Louis Massignon. Il y consacra treize ans de sa vie. Le célèbre historien des religions, Huston Smith écrivit à ce propos : « L'original en français de ce travail est resté pendant près d'un siècle un modèle quant à la manière dont le savoir occidental peut éclairer une culture étrangère, sans condescendance, ni altération. Sa traduction anglaise est un des sommets de ce siècle en matière de détermination dans la conduite d'un projet scientifique et humaniste ». Mason réalisa aussi une version abrégée du volume 1 de cette œuvre, publication qui remporta un vif succès. Il poursuivit par la traduction d'une sélection d'essais critiques de Louis Massignon, sous le titre Témoignages et réflexions sur Louis Massignon. Son livre, Massignon. Chronique d'une amitié continue à faire connaître la pensée de Louis Massignon auprès du public anglophone. Sa pièce de théâtre La mort d'al-Hallaj fait partie du cursus scolaire américain et fut joué en public, contribuant à nous rapprocher de la figure de ce mystique du Xe siècle.

Herbert Mason vécu longuement en France et en Irlande et voyagea beaucoup en Europe, au Maghreb, au Moyen Orient et au Japon. Ses livres, des écrits scientifiques mais aussi des poèmes et des romans, ont été traduits dans de nombreuses langues, notamment le français, l'allemand, l'espagnol, l'arabe, le persan, l'urdu et le japonais.
Son récit en vers Gilgamesh, une interprétation de l'ancien poème épique sumérien, transcende les frontières des générations, des langues, des religions et des époques. De son amitié avec le peintre italien Dino Cavallari et de leur commun intérêt pour l'histoire de l'antique Proche Orient naquit une œuvre comportant soixante-dix illustrations de Dino Cavallari avec, en exergue, un nouveau poème de Mason relatant le voyage de Gilgamesh sur le fleuve des Enfers. Ces peintures furent exposées à la Galerie Lee à Paris, en 2011. Le livre de Mason, lui, fit partie des finalistes pour le Prix national du Livre 1971 et demeure un best-seller aux Etats-Unis.

Lui survivent, sa femme, Jeanine Young-Mason, ses enfants Cathleen Mason, Paul Mason, Sarah Mason et leur famille, ses beaux-fils, Scott Angell, Gregg Angell et Glenn Angell et leur famille ainsi que sa sœur, Sarah Nelson et sa famille

Il est enterré au cimetière Mt. Auburn de Cambridge, MA, USA. Un service commémorera sa vie et son œuvre au mois d'avril. Sa famille, ses amis et ses collègues préparent un Prix international de l'écriture en son nom.

"En ce 48ème anniversaire de la mort de Louis Massignon qui, solidaire des chrétiens arabes, a consacré sa vie à la réconciliation des peuples et des cultures au Moyen-Orient, alors qu'à Bagdad des dizaines de chrétiens sont les victimes innocentes de fureurs fratricides entre citoyens irakiens, l'Association des Amis de Louis Massignon entend rappeler à tous ce message, toujours actuel, que celui-ci n'a cessé de répéter, en son temps, "en vue d'une paix sereine entre les croyants de toutes traditions religieuses": "Nous devons intensifier notre supplication vers Dieu, par la médiation de Notre Dame, pour hâter la Paix... Pour cela, nous avons le devoir de multiplier les oeuvres de miséricorde, spirituelles et matérielles, nous unissant à nos amis musulmans... C'est sur l'Hospitalité sacrée que tous, finalement, nous serons jugés" (7.9.1956)".